Navigation – Plan du site

Avant-propos

Christine Sukic

Texte intégral

1L’essentiel de ce numéro d’Etudes Epistémè est consacré à des problématiques liées au genre théâtral. Tout d’abord, nous publions les actes d’une journée d’études organisée par Athéna Efstathiou-Lavabre en octobre 2008, consacrée à « Théâtre et thérapie en Europe aux XVIe et XVIIe siècles », et qui nous aura permis de revenir à la question de la mélancolie, cette fois dans le cadre spécifique du théâtre, en envisageant les liens possibles entre représentation théâtrale et cure de la mélancolie. Nous avons pu constater à cette occasion que les modalités de cette relation ne se manifestaient pas de la même manière dans les théâtres anglais, français et espagnols du XVIIe siècle. Les articles issus de cette journée d’études font le point sur cette question dans un esprit comparatiste.

2La deuxième partie de ce numéro est l’aboutissement d’une réflexion sur « Théâtre et Histoire », déjà explorée ici, mais dédiée cette fois au traitement dramatique d’un destin historique unique, celui du comte d’Essex, figure à la fois littéraire et historique et dont la rébellion et l’exécution, en février 1601, fut le point de départ d’une véritable création fictionnelle. Il inspira en effet plusieurs œuvres, en particulier théâtrales, dans toute l’Europe du XVIIe siècle. Le comte, on le sait, continue de fasciner encore aujourd’hui puisqu’il n’est pas rare de le voir représenté au cinéma ou à la télévision. Cette transformation du comte d’Essex donna lieu, au XVIIe siècle, à diverses interprétations littéraires : d’abord figure idéologique dans la littérature anglaise, en France il devint rapidement un personnage pris dans des intrigues galantes, tandis qu’en Espagne il fut entièrement intégré dans un genre théâtral national qui n’avait plus grand chose à voir avec la rébellion d’origine. La représentation de cet épisode de l’Histoire anglaise concerne ici le théâtre français, espagnol et anglais. Les articles que nous publions dans ce numéro sont, pour la plupart, issus de deux journées d’études portant sur la représentation du comte d’Essex sur les scènes européennes, et organisées par Line Cottegnies et Christine Sukic, en janvier 2007 (pour la première moitié du XVIIe siècle) et en mars 2008 (deuxième moitié du XVIIe siècle).

3Enfin, dans la partie « Varia », nous avons le plaisir d’accueillir Sylvaine Bataille, qui nous livre un article consacré à Pénélope comme figure exemplaire dans le théâtre anglais aux XVIe et XVIIe siècles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christine Sukic, « Avant-propos », Études Épistémè [En ligne], 16 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2009, consulté le 01 mai 2017. URL : http://episteme.revues.org/674

Haut de page

Auteur

Christine Sukic

Articles du même auteur

Haut de page
  • Revues.org